Rechercher
  • Sociacom

Vos équipes comprennent-elles votre projet ?



Vous avez tous déjà assisté au lancement d’un projet : « Nous allons refondre tout notre processus de conception, nous allons changer de CRM, nous allons maintenant passer au cloud, etc », voilà ce qu’on entend.. En résumé, on passe beaucoup de temps à expliquer le « comment ». On n’aborde jamais le « pourquoi ».


Dommage, c’est pourtant la clé pour que les équipes s'approprient pleinement le projet. A la base de cette intégration, une notion simple : la compréhension de votre vision stratégique.


1 - Expliquer le pourquoi



Détailler un plan de route, c’est la routine de tous les lancements de projet. Mais avant de donner le “comment”, vous devez expliquer le “pourquoi”.

Plus vous ferez preuve d’objectivité et de transparence, plus vos équipes entendront vos arguments.


Dans quel contexte ce projet prend-il vie ? Comment ces objectifs ont-ils été fixés ? Quels raisonnements, valeurs, projections, guident ces objectifs ? En quoi leurs missions respectives sont concrètement liées à l’accomplissement du projet ? Quelles conséquences ces actions auront-elles sur les équipes ?


En lançant un projet, vous demandez à des salariés d’exécuter des tâches que vous leur confiez. Vous devez prendre le temps de leur dire pourquoi vous leur demandez cela. Les collaborateurs et managers doivent avoir sous leurs yeux une vue d’ensemble. Mieux, ils doivent sentir que vous leur offrez toutes les informations utiles. Ils veulent être considérés, estimés, placés à la même hauteur que les dirigeants.


La bonne nouvelle, c’est que vous avez tout à y gagner. En traitant les collaborateurs comme vos égaux, vous leur donnez l’occasion de penser comme des dirigeants. A la clé, vous obtenez une plus grande adhésion des ressources au projet global.


2 - Susciter l’adhésion



Une bonne équipe projet ne se contente pas d’expliquer le pourquoi.


Attention à ne pas créer une communication à sens unique, dans laquelle vos discours s’évanouissent dans la nature. La communication descendante est obsolète dans les entreprises car les équipes ont besoin d’interaction. Préférez une communication horizontale qui s’articule autour de feedbacks constructifs entre toutes les parties prenantes du projet.


Le principe qui doit vous guider est d’adapter la communication aux interlocuteurs présents. Il s’agit de parler, expliciter, illustrer, puis d’écouter. Tendre une oreille attentive et générer un échange qualitatif dans un climat de pleine confiance est impératif. Il faut mettre en place les formes de collaboration adéquates. A chaque projet, à chaque équipe, ses outils.


Il s’agit de mutualiser des expériences réussies, partager les succès, échanger sur les difficultés. ​Chaque personne concernée doit intervenir concrètement : que pense-t-elle du projet ? Comment l’améliorerait-elle ? Souhaite-t-elle apporter son expertise au groupe ?


Les moyens peuvent varier selon les contingences : réseaux sociaux, réunions informelles, programmes de coaching, enquêtes, etc. A vous d’imaginer la bonne technique pour faire circuler les informations et susciter l’adhésion de vos équipes. Une ressource qui adhère au projet est une ressource engagée dans la réussite de celui-ci.


Impliquées dès le début dans la remontée d’informations, les ressources deviennent forces de propositions. Renseignées sur le lien entre les objectifs de l'entreprise et leurs objectifs personnels de performance, elles sont actives, productives, avec en point de mire le développement d’une vraie partner attitude.


3 - Stratégie ou vision ?



Evidemment, comment fonctionnerait une entreprise sans stratégie ? C’est impossible. Mais que se passe-t-il quand une organisation se lance dans un projet sans vision ? Le projet a toutes les chances d’échouer. La sentence est la même si la vision n’est pas partagée avec les collaborateurs.


Nous l’avons vu, expliquer pourquoi on prend des décisions et s’assurer que les équipes y adhèrent est essentielle. Cette démarche s’inscrit dans une méthode plus globale.


Une feuille de route doit se tracer le long d’une ligne de conduite, qui représente votre vision d’entreprise : qui êtes-vous ? Quel est le sens profond de votre projet ?


Ces questionnements poussent à revoir les structures à laquelle vous confiez vos projets. Il semble vain de se cantonner à une expertise métier. L’organisation à qui vous faites confiance doit porter votre projet, l’animer. Ses membres doivent être des spécialistes qualifiés. En plus de ce prérequis inévitable, quelle est leur valeur ajoutée ? Voilà la question que vous devez vous poser.


Il est pertinent, pour le bien-être de vos équipes et pour la concrétisation de vos ambitions, de choisir des chefs de projets capables de transmettre un engagement, une énergie et disons-le, une fierté de contribuer à un plan d’envergure.


Si l’empathie et le plaisir animent les collaborateurs, managers, techniciens, patrons et sous-traitants, le projet a toutes les chances de se dérouler de manière fluide, avec pour seule finalité : la performance individuelle et la performance collective.


Vous cherchez une équipe capable de faire aboutir votre projet en optimisant l'adhésion de vos équipes ? Chez Sociacom, nous vous écoutons.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout