Rechercher
  • Sociacom

Quand les entreprises obligent les salariés à déconnecter

Dernière mise à jour : oct. 12



Formidables facilitateurs omniprésents dans les espaces de travail, les outils numériques sont aussi générateurs de stress pour les collaborateurs. Difficultés à décrocher, nuisance des écrans, surabondance d’informations… Comment les dirigeants et managers répondent-ils à ces effets néfastes ?


Certaines entreprises sont pionnières. D’après une enquête OpinionWay pour Eléas sur « l’impact des outils numériques professionnels sur les salariés », 16% des organisations ont créé des règles de déconnexion. La proportion monte même à 24% dans les grandes entreprises.


Laisser son ordinateur au bureau


D’autres mesures sont parfois prises pour accompagner les transformations liées à l’évolution des outils numériques professionnels. L’action la plus courante est la création d'une charte de bonne pratique des mails (23%). Certaines entreprises obligent même les collaborateurs à laisser leur ordinateur portable au bureau (8%).



Pour 41% des salariés interrogés, leur organisation n’a cependant pris aucune décision liée à l’impact des outils numériques.


Pour rendre les collaborateurs heureux et performants, il paraît opportun de se pencher sur les conditions de travail et donc sur les outils, leur efficacité comme l’impact qu’ils génèrent sur la santé, la motivation et le stress des utilisateurs. Chez Sociacom, nous pensons qu’un collaborateur écouté, reposé et qui voit dans le numérique l’outil plutôt que le fardeau, est un collaborateur épanoui, créatif et efficace. Renseignez-vous sur notre démarche Happiness Performance.


25 vues0 commentaire