top of page

Comment tirer le meilleur du PLM en vous posant ces 4 questions



Les constructeurs doivent savoir ce qu’ils font en matière de développement de produits et pourquoi ils le font. La gestion du cycle de vie d’un produit ou PLM pour Product Lifecycle Management, sert à accompagner le produit de sa conception à sa destruction.


Le cycle de vie d’un produit suit généralement la forme d’une courbe en cloche et comporte quatre étapes : le développement, la croissance rapide, la stabilisation ou la lenteur des ventes, et enfin la baisse des ventes.


A chaque étape, des questions importantes doivent être posées.


Question 1 : A quoi sert le PLM dans ma stratégie d’entreprise ?


Avant de chercher à rentabiliser le PLM, il faut le placer dans une logique globale. Nous l’avions déjà dit ici, le PLM, en entité indépendante, ne sert à rien. Il doit être relié au reste de l’entreprise, intégré dans une stratégie.


Avant tout donc, il faut répondre à ces questions :

  • Où se place le PLM dans la stratégie globale ?

  • Quels problèmes votre PLM doit-il permettre de résoudre ?

  • Qu’est-ce que ne fera PAS le PLM ?



Question 2 : Quels résultats doivent être mesurés ?


Vous devez déterminer les mesures les plus évidentes et appropriées pour vos produits. L’astuce est de déterminer ce qui peut être mesuré mais ne devrait pas l’être.


Assurez-vous de répondre à la question avec objectivité et d’avoir les capacités et les ressources nécessaires pour mesurer les éléments qui contribuent à faire croître l’entreprise.


Les questions à vous poser :


  • Quelles mesures sont accessibles ?

  • Quel est le coût total du déploiement du produit avec le PLM ?

  • Quels sont les niveaux des principaux indicateurs de rendement qui sont importants pour mes clients ?


Question 3 : Comment améliorer le produit ?


A un stade de maturité, l’entreprise s’interroge sur la validité du produit dans un marché. Le produit doit-il être amélioré ?


Exemples de questions à poser :


  • Quelles sont les ressources nécessaires pour les efforts d’amélioration?

  • Que faut-il améliorer et de combien?

  • Gestion des risques : Qu’est-ce qui pourrait mal tourner?


Question 4 : Le produit arrive-t-il en fin de vie ?


Il arrive un moment où les ventes commencent à ralentir. Si une entreprise veut continuer à vendre ce produit, elle doit s’interroger sur sa rentabilité et sur les moyens de contrôler l’environnement dans lequel le produit est fabriqué et vendu.


Il arrivera également un temps où l’entreprise devra retirer le produit du marché et se concentrer sur de nouveaux produits ou de nouveaux marchés.


Voici des exemples de questions à se poser pendant cette phase :


  • Existe-t-il un processus normalisé qui pourrait réduire les coûts?

  • Que peut-on contrôler ?

  • Quelle est la chose la plus folle qu’on puisse faire ?


Pour tirer le meilleur parti des réponses à toutes les questions posées pendant le cycle de vie des produits, il est essentiel qu’elles soient documentées. Chaque décision doit être consignée afin qu’elle puisse être recoupée plus tard. Ce n’est que lorsque chaque équipe produit crée ces enregistrements que l’équipe et les autres membres de l’entreprise peuvent apprendre les uns des autres et améliorer le cycle de vie des produits à chaque nouvelle conception de produit.


---


Vous cherchez à développer et gérer le cycle de vie de vos produits ? Le PLM est une de nos spécialités, contactez-nous.




10 vues0 commentaire
bottom of page