Rechercher
  • Sociacom

5 idées pour redonner du sens au PLM dans votre entreprise




A la fois entrepôt de données et approche systématique de la conception, l’utilisation et la mort d’un produit, le PLM est la colonne vertébrale d’une stratégie de production. La pandémie COVID-19 a mis en évidence une réalité pour les fabricants du monde entier: l'agilité de la chaîne d'approvisionnement est capitale, la flexibilité des processus permet de réagir efficacement aux imprévus, de développer une gestion résiliente aux changements.


Alors que les salariés placent la quête de sens en tête de leurs priorités au travail, quel sens donne-t-on aux processus de gestion de cycle de vie d’un produit ? Comment remettre un peu d’ingéniosité humaine et de philosophie dans les outils logiciels ? Où est la satisfaction du client et du collaborateur dans les systèmes d’information ?


1 - Faire de la place aux désirs du consommateur


Pour faire entendre la voix du client, il s’agit de collecter les données adéquates et de les connecter aux bonnes personnes. En partageant et analysant ces informations, vous pouvez mieux comprendre ce que veulent les clients. Pourquoi ne pas par exemple exploiter les KPI sur les réseaux sociaux, effectuer des enquêtes ou recueillir des informations sur les pratiques d'utilisation grâce aux produits connectés. L’accès à ces données et leur intégration au système PLM permet de personnaliser des variantes du produit et de développer de nouvelles fonctionnalités en répondant aux exigences des clients. Le PLM vous permettra aussi d’actionner les processus appropriés dès l’expression du besoin par le client.


2 - Gagner en agilité avec l’IA


Les systèmes PLM peuvent être assez volumineux et complexes. La perte de données et de temps peut être évitée grâce à l’automatisation. Avec les algorithmes de machine learning, vous pouvez détecter des modèles dans les données qui vous aident à en savoir plus sur vos systèmes et surtout à les améliorer. Vous pouvez ensuite utiliser ces informations pour automatiser les processus et offrir une meilleure expérience client.

Parce qu’ils intègrent tous les métiers de l'entreprise, et pas seulement les fonctions techniques, les outils PLM sont aussi les mieux placés pour créer un jumeau numérique. Chaque organisation verra via le traitement des données du jumeau numérique des opportunités de créer une continuité numérique pour faire évoluer tant ses services que son modèle économique.





3 - Impliquer tous les collaborateurs dans le PLM


Le PLM est bien plus que l'ingénierie seule, bien plus qu’un système de méthodes figées. Les projets PLM réussis réclament une bonne dose de gestion du changement organisationnel. Le cycle de vie d’un produit traverse tous les métiers. Sa gestion doit de fait englober chaque collaborateur et trouver les axes de communication entre toutes les unités. La quête de sens individuel rejaillit dans la visibilité d’un projet collectif où la porosité des secteurs est prolifique. Les concepteurs doivent pouvoir accéder au marketing pour matérialiser la voix du client. Les ingénieurs ont besoin d'une visibilité chez les fournisseurs pour comprendre l'impact des changements de conception.


4 - Oser le PLM first


On oppose souvent ERP et PLM. Le premier est conduit par l’organisation alors que le second l’est par les produits. On a longtemps considéré que l’ERP devait endosser le rôle d’axe central du système d’information des entreprises. Par facilité, on a tendance à dire que le PLM gère le virtuel et la conception là où l’ERP gère le réel et la vie du produit post-conception. La montée en puissance du PLM contredit cette idée reçue.

Le PLM doit être l’épine dorsale des données techniques au travers de l’ensemble de l’entreprise. Le PLM a donc de plus en plus un rôle transversal. Recentrer les systèmes d’informations autour de la gestion du cycle de vie produit permet de repenser l’implémentation des solutions. Porter un projet PLM first c’est placer le produit au cœur des préoccupations et l’innovation en moteur de la stratégie.

5 - Développer un PLM durable

La nature originelle du PLM est l’optimisation de la production. Il s’agit de produire au plus juste (« lean production ») pour éliminer le gaspillage et améliorer l'efficacité. Aussi, lorsque l’innovation est plus rapide et plus intelligente, la croissance est durable.

Au niveau du produit, les attentes des consommateurs comme les exigences réglementaires sont grandes quant au développement de produits durables. Plusieurs pistes sont exploitables dans le cadre du PLM, de la recyclabilité à la consommation énergétique. Calculer l’impact environnemental tout au long de la chaîne de développement, en temps réel, pourrait devenir un pré-requis de tout système PLM dans les années à venir.

---

Vous cherchez à moderniser votre système PLM, à l'inscrire dans une démarche de management positif et une transformation durable ? Parlez-en avec l'équipe Sociacom.











26 vues0 commentaire