top of page

4 questions qui fâchent sur la méthode SAFe



SAFe ou Scaled Agile Framework est un des frameworks agiles les plus célèbres au monde. La méthode est utilisée par une centaine des plus grandes organisations du monde. Réputé complexe, il n’est pas infaillible. Voici 3 points qui posent souvent questions sur SAFe.


En quoi SAFe est différent de Scrum ?


La méthode SAFe a été conçue en 2011 par Dean Leffingwell, pour rejoindre la grande famille des méthodes agiles.

Elle vise à adapter l’agilité à l’échelle de l’entreprise, en rapprochant les différentes équipes qui travaillent de manière éparpillée sur le développement d’un produit.

SAFe est un cadre de référence là où Scrum est une méthodologie agile qui vise à améliorer la qualité et la rapidité de livraison des produits.

SAFe s’appuie, comme Scrum, sur les principes de base de l’agilité (collaboration, amélioration continue et flexibilité), mais il fournit également une structure pour l’adoption de l’agilité dans des environnements complexes où plusieurs équipes de développement travaillent ensemble sur un projet.

SAFe établit des processus de gestion de projet transverses.


SAFe est-il applicable à toutes les entreprises ?


La question de l’utilisation de la méthode agile SAFe se pose dans les grosses organisations, lorsque les équipes de développement agile comptent au moins 50 personnes.

SAFe est devenue célèbre comme ça, car il est plébiscité par une centaine des plus grandes organisations du monde. Il occupe une place importante dès lors que le changement au sein de l’entreprise est tel, qu’il implique un grand nombre de personnes et d’équipes. SAFe permet d’assurer la cohérence dans les prises de décision comme celle des nombreux services, parfois dispersés géographiquement ainsi que la synchronisation de leurs actions.



En résumé, si vous souhaitez utiliser l’approche Agile et que vous travaillez dans une grande organisation qui gère des projets de grande envergure et/ou des projets critiques, alors SAFe sera certainement plus approprié que sa cousine Scrum.


SAFe est-il facile à mettre en œuvre ?


En comparaison de Scrum, non. SAFe est une vraie transformation du paradigme, la méthode se déploie à l’échelle de l’entreprise, et vise à plus de rapidité de réactivité. L’idée est de délivrer une valeur métier plus forte. Le métier devient le seul décideur, ce qui peut être risqué car l'accent est mis sur l'innovation métier et non la cohérence IT ou le traitement de l'obsolescence. C'est une vraie transformation au sens où le métier doit apprendre à comprendre les contraintes de l'IT et inversement et que tout le monde doit accepter ce bouleversement.


Quel est son impact sur les équipes ?


SAFe promeut l’alignement, la collaboration et la livraison dans un grand nombre d’équipes Agile. Pour assurer l’efficacité de la méthode SAFe, les équipes se doivent d’incarner quatre valeurs fondamentales. D’abord, l’alignement, pour faire face aux évolutions rapides du marché et assurer la coordination d’équipes parfois éparpillées géographiquement. Ensuite, la qualité intégrée, qui garantit que chaque incrément de la solution reflète les normes de qualité, tout au long de son cycle de vie. Encore, la transparence, c’est-à-dire que l’efficacité de la méthodologie nécessite de la confiance et de la transparence à tous les niveaux. Enfin, l'exécution du programme sur laquelle l’équipe doit se concentrer.


SAFe nécessite un niveau élevé de coordination et d’alignement entre les équipes et les niveaux de gestion, ce qui accroît la dépendance dans l’activité quotidienne.

Ceci crée des limitations dans l’adaptation et l’innovation du système.


---


Dans notre métier, on dit souvent qu’il n’y a pas de mauvaises méthodes mais uniquement de mauvaises implémentations. Entre SAFe, Scrum, Agile… Comment définir une méthodologie adaptée à votre projet ? Et surtout, comment l’utiliser efficacement ? Expert en transformation numérique, Sociacom vous guide.


Comentários


bottom of page